École la Passerelle

Whistler

La Municipalité de Whistler, située à 130 kilomètres au nord de Vancouver, compte près de 10 000 habitants. Cette population quintuple chaque année au cours de la saison touristique. L’infrastructure de Whistler, centre de villégiature, constitue pour la population une importante source de revenus.

Demande du CSF et de la Fédération des parents francophones :

Obtenir une nouvelle école de la maternelle à la 12e année sur un site suffisamment grand afin de permettre la croissance des effectifs.

Jugement rendu:

Selon la juge Russell, les parents francophones de Whistler ont droit à une instruction élémentaire en français à Whistler avec un accès « proportionnel » aux infrastructures de base nécessaires pour y offrir une éducation, ce qui serait le cas en ce moment.

Les parents francophones de Whistler ont droit de faire instruire leurs enfants en français au niveau secondaire et d’avoir un accès aux infrastructures de base pour offrir une éducation secondaire, ce qui n’est pas le cas en ce moment à Whistler, toujours selon la juge.

La mise en œuvre de l’article 23 de la Charte à Whistler sera notamment appuyée par l’ordonnance obligeant le gouvernement provincial d’établir une enveloppe budgétaire distincte et à long terme afin de financer les projets d’immobilisations du CSF, par l’ordonnance obligeant le gouvernement provincial d’aider le CSF à acquérir des sites afin de répondre aux besoins du CSF et, comme le programme opère dans un espace loué, par l’ordonnance obligeant le gouvernement provincial à financer les coûts de location du CSF. La mise en œuvre de l’article 23 à Whistler pourrait aussi être améliorée par l’ordonnance de dommages-intérêts reliée au gel, pendant une décennie, du budget du CSF en lien avec le transport scolaire.

Le CSF et la Fédération des parents francophones souhaitent qu’un appel, en ce qui concerne Whistler, reconnaisse que la communauté a droit, dès maintenant, à une école homogène de la maternelle à la 12e année qui est réellement équivalente (et non seulement « proportionnelle ») aux écoles anglophones qui lui feraient concurrence.