rose-des-vents

École Rose-des-vents

Vancouver Ouest

L’École Rose-des-vents a été mise sur pied en 1997 comme une annexe à l’École élémentaire Anne-Hébert afin de diviser la zone de fréquentation de Vancouver en deux. À l’époque, 21 élèves y étaient inscrits. Plus de 15 ans plus tard, l’école compte environ 350 élèves.

À l’École Rose-des-vents, tous les membres de la communauté partagent une vision et une mission communes. Ensemble, nous encourageons et enrichissons ce qu’il y a de meilleur dans chaque individu en favorisant le respect de soi, d’autrui et de l’environnement.

Demande du CSF et de la Fédération des parents francophones :

Obtenir deux écoles de la maternelle à la 6e année, soit une à l’ouest de la rue Granville, ainsi qu’une entre les rues Granville et Main. Les espaces présentement occupés par l’école Rose-des-vents seront transformés en espace pour le secondaire (Jules-Verne).

Jugement rendu:

Les parents francophones habitant la moitié nord de la zone de fréquentation actuelle de l’École élémentaire Anne-Hébert ont droit de faire instruire leurs enfants en français à l’élémentaire, dans le secteur nord-est de Vancouver (et non seulement à l’École élémentaire Anne-Hébert). Selon la juge, lorsque le programme élémentaire aura été établi dans le nord-est de Vancouver et aura grandi (un programme qui devra probablement être établi dans des locaux loués pour environ 25 à 45 élèves), les parents du nord-est de Vancouver auront droit à une école homogène dans le nord-est de Vancouver pouvant accueillir environ 270 élèves avec des infrastructures véritablement équivalentes à celles de la majorité, ce qui n’est pas le cas en ce moment puisqu’il n’existe aucune école de langue française dans le nord-est de Vancouver.

Selon la juge, le programme à établir dans le secteur nord-est de Vancouver permettra de désengorger l’École élémentaire Anne-Hébert, ce qui aura pour effet d’améliorer la situation à l’École élémentaire Anne-Hébert.